Jeunes femmes cherchent coffre-fort pour vie commune

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Quartier Marchand -> Commerces -> La Corne de Fer
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eden Séléné Brunehilde
Savonnette de sports divers


Inscrit le: 06 Mar 2013
Messages: 52
Espèce: Minotaures

 Message  Posté le: Dim 24 Jan 2016, 00:52    Sujet du message: Jeunes femmes cherchent coffre-fort pour vie commune Répondre en citant

« Le sujet de la discrétion de l'Élue, ou plus exactement de son incapacité à la discrétion, aura en effet été abordé récemment entre les deux femmes. Finalement, Vaya ayant besoin de calme et étant tout de même rentrée, Eden Séléné Brunehilde estimera pouvoir s’accorder une sortie, non sans railler la jeune cliente de la rouquine. Normalement, personne ne pourrait s’approcher de la cave sans que la jeune femme ne puisse l’arrêter.

C’est en tout cas avec cette conviction que la mercenaire quittera l’Amanite, la maison de Vaya. Elle n’emportera avec elle qu’une petite part de son trésor. Ainsi que cette fameuse balle en or que son hôte aura délogée de son épaule : elle ne saura pas encore de quelle manière au juste, mais elle aura bien l’intention de la porter en ornement.

Profitant de l’espace pour s’étirer une fois à l’extérieur, la Minotaure vérifiera au passage l’état de ses cicatrices : il lui restera alors encore quelques légères raideurs du côté gauche, mais dans l’ensemble, elle n’aura plus de réelle gêne dans ses mouvements.

Avant de s’éloigner davantage, la Minette prendra tout de même quelques précautions minimales : faisant le tour de la maison, elle vérifiera rapidement l’absence de toute personne suspecte. Sans être une assurance contre tous les types d’impondérables, cela permettra au moins de rassurer un peu plus la mercenaire en rappelant sa présence aux éventuels curieux. »


~~~~~~~~~~~~~~~~


« Ça, ou bien faire remarquer qu’il y a justement quelque chose digne de l’inquiétude d’une Minotaure. Elle pourrait écrire : « je m’absente un moment, merci de ne pas voler mon or » que ce ne serait sans doute pas plus voyant. »

« Tu es injuste : ça me semble normal de faire quelques vérifications, non ? Et puis, ça peut tout simplement passer pour une vérification de l’endroit où elle habite : il ne doit pas y avoir grand-monde au courant pour le trésor, de toute façon. »

« Bien sûr, si on écarte toutes les Oreilles Pointues, les deux gamines que Vaya avait mentionnées, les rares Claviniens qui les auraient vues revenir de la BORDEL avec deux sacs pleins et surtout les gens à qui tous ceux-là auraient pu en parler, il ne doit pas y avoir grand-monde : tu as raison, il n’y a aucune raison de s’en faire en la voyant que c’est à cet endroit qu’elle a quelque chose à protéger... »

Soumaintrain regarda Bibeleskaes sans savoir quoi dire : elle marquait un point, il y avait probablement plus de monde au courant que ce qu’il avait imaginé...

« Cela dit, c’est sans doute aussi pour ça que c’est bien qu’elle se montre, l’idée de s’en prendre à une Minotaure peut décourager beaucoup de gens. De toute façon, je doute qu’un voleur un minimum organisé ne soit pas déjà bien informé, donc ça ne change sans doute pas grand-chose. Autant se débarrasser tout de suite du menu fretin. »

Cette fois, c’est Esbareich qui ne sut que répondre. Sans qu’elle ait forcément réfléchi aussi loin elle-même, la stratégie de l'Élue semblait déjà moins stupide vu sous cet angle... Le vieux prêtre profita du silence pour reprendre sa lecture.

~~~~~~~~~~~~~~~~


« Se dirigeant finalement vers le quartier marchand, l'Élue pourra facilement constater les traces, encore nombreuses, du passage des Anges dans la ville. Un spectacle qui ne lui fera ni chaud, ni froid, à vrai dire : sa propre présence à Clavinia étant plus ou moins le fruit du hasard, elle ne ressentira aucune empathie avec les victimes de l’assaut gouvernemental. Les pirates seront simplement pour elle des alliés de circonstance, mais elle n’oubliera pas pour autant son statut de mercenaire : la possibilité de changer de camp selon les aléas de la fortune restera bien présente dans son esprit. D’ici là, autant tirer le maximum de ce que cette ville aura à lui offrir... Et pour commencer, il lui faudra un coffre pour sécuriser ses derniers profits, justement.

Heureusement, même après tout ce temps, la boutique de Dul’aag ne sera pas bien difficile à retrouver : un forgeron Minotaure un peu fou et avec une seule corne, c’est le genre de commerçant qui se fait rapidement une certaine réputation... En tout cas, en s’approchant de la Corne de Fer, la Mifloue se demandera dans quel état elle allait retrouver le canonnier : cela fera déjà un certain temps qu’elle ne l’aura pas vu. »


___________________________________________________

Crédit avatar : Robyn Lourie

L'Élue de la prophétie, d'accord, mais quelle est donc cette étrange prophétie ?
Base offensive / chaîne : 4
Intègre : 1 || Pilier : 4 || Haltérophilie : 2 || Résistance : 2
Art martial (arme secondaire : mains nues) : 1 || Charge de la vachette : 1 || Rage berserk : 1
Revenir en haut
Publicité






 Message  Posté le: Dim 24 Jan 2016, 00:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dul'aag
Corned beef


Inscrit le: 10 Mar 2013
Messages: 32

 Message  Posté le: Mer 3 Fév 2016, 21:20    Sujet du message: Jeunes femmes cherchent coffre-fort pour vie commune Répondre en citant

Sur la porte on aurait dut écrire « je reviens dans cinq minutes ». Mais il n'y avait pas de porte, et Dul'aag ne connaissait pas l'écriture. Sortit de la ville à l'aube, il s'était baigner dans le cours d'eau le plus clair et le plus profond qu'il ait put se souvenir localiser. Il avait trouver un espace d'où s'échappait une source thermale bien plus loin dans Kallisté, mais il n'avait pas le temps de faire une telle escapade. Ses envies nomades étaient assouvis pour le moment, et il n'aspirait qu'à la forge depuis l'attaque. Or il ne pouvait pas le faire correctement tant que le muscle de son bras droit n'avait pas guérit. Obtus, il forgeait de la main gauche, mais le travail était si lent... et les tâches que devaient remplir son bras blesser dans l'activité l'inquiétait aussi. Car non, l'art et la science du fer ne consistait pas seulement à frapper avec un marteau.
Les bandages refait et de l'argile appliqué à ses brûlures, il était revenus en ville, avait fulminé encore un peu dans sa forge et avait été cherché un tonneau d'alcool d'humain dans une auberge à deux rues. Il passait rarement. L'aubergiste l'aimait bien. Dul'aag ne pouvait pas savoir que c'était sa nécessaire quantité d'alcool acheter qui rendait l'humain si aimable. Finalement il était ressortit avec un tonneau d'alcool de houblon. Peut être que siroter dans le début d'après midi lui ferais passer le temps et redescendre son agitation. Il savait qu'il finira par ne pas respecter sa période de repos convalescente, mais pour les premiers jours, il devait au moins faire un effort et rester sage.

C'est ainsi qu'Eden allait découvrir le minotaure unicorne affalé sur un tas de gravas aménagé en une sorte de « canapé de décombres ». Le poil encore humide, ce qui lui donnait l'impression d'avoir momentanément maigri, de la boue verdâtre recouvrant partiellement le flanc et l'épaule, laissant apparaître des parcelles de croûtes couvrant sa peau brûler d'où repoussaient déjà quelques poils.

Une chopine de la taille d'une cruche à la main et un tonneau mit en perce sous le bras comme accoudoir. Le minotaure était absorber dans la contemplation de son verre. Il allait sans dire que la chopine était de sa confection, et que tout ustensiles qui trainait dans son espace personnel était capable de briser des crânes de centaure. Principe de forgeron. Qu'il avait dut revoir à la baisse pour les autres races. Il avait dut organiser sa forge en différentes qualités de minerais, et même travailler d'autres matériaux comme le bronze, le cuivre, l'étain et bien d'autres métaux. Mêmes s'ils en utilisait certains pour la résistance à la chaleur, la durabilité ou une flaupé d'autre fichus raison, ils étaient rarement prédominant dans ses créations. Hors, le voilà devant cette chopine fais dans l'acier des haches de maitre de son peuple, alors que ces derniers buvaient habituellement dans des bols de terre cuite.

« Tu devrais peut être me mettre à la poterie après tout... »

Pour toute réponse, un bruit de sabot écrasa les graviers au seuil de son antre. Il le va un oeil et se leva prestement, comme monter sur ressort, renversant un peu du contenus de son breuvage sur le torse.

« Eden ! »

Gêner de sa maladresse, ne sachant pas trop où se mettre, et prenant conscience qu'arborer ses cicatrices et ses blessures étaient bien plus sexy que ses bandages de souffreteux, il tenta de détendre l'atmosphère. Ce qui n'était pas nécessaire, puisque le seul qui était momentanément tendus était lui même.

« Euh... ça va? Toujours pas devenus une loup-garou alors? Je... tu veux quelque chose à boire? »

Il n'avait toujours pas revus la mignonne et musculeuse minotaurette depuis la nuit de la chasse au loup garou. Son idiome n'avait d'ailleurs jamais été vérifié.

___________________________________________________

membre du M.E.U.H.
Mouvement Exécrable Utilisant des Humains.
Couleur d'expression [color=#FF6633]

Forgeron: Artisan (+4) - outils et fignolage (+2) - matériaux et approvisionnement (+4)
Qualité: Tir au canon (+4) habilité à recharger (+3) Précision (+1)
Minotaure:
Haltérophilie (+3) / Résistance (+3) / Pilier (+4) /Intègre (+1)
Revenir en haut
Eden Séléné Brunehilde
Savonnette de sports divers


Inscrit le: 06 Mar 2013
Messages: 52
Espèce: Minotaures

 Message  Posté le: Lun 15 Fév 2016, 23:13    Sujet du message: Jeunes femmes cherchent coffre-fort pour vie commune Répondre en citant

« Elle ne tardera pas à avoir la réponse, bien sûr. Et c’est donc principalement à l’état solide qu’elle le retrouvera. Principalement, car il sera tout de même humide, et ce d’autant plus qu’en la voyant, il se dépêchera, tout en se levant, de renverser un peu d’alcool sur son torse, probablement pour faire luire davantage son poil et saillir ses muscles. Une technique de séduction pour le moins étonnante.

« Eden ! »

La Minette sera ravie d’entendre la voix de son congénère l’appeler ainsi. Il y aura toujours quelque chose de familier et rassurant dans ce timbre de Minotaure.

« Euh... ça va ? Toujours pas devenue une loup-garou alors? Je... tu veux quelque chose à boire ? »

« Salut Dul’aag ! Avec plaisir ! »

Principe de base : toujours commencer par accepter une offre avant de l’oublier en parlant d’autre chose.

« À vrai dire, j’ai montré quelques symptômes, mais je te rassure tout de suite, rien de bien grave. Du moins, par pour moi en tout cas. »

Un large sourire illuminera son joli minois bovin pour ponctuer cette remarque.
Après tout, elle aura effectivement connu des accès de rage aveugle au combat, comparable en certains points au comportement de nombreux Loups-Garous une fois sous forme animale. N’étant toutefois pas celle qui en aura souffert le plus, ce détail ne lui semblera pas vraiment inquiétant... Tout juste une anecdote sympathique à raconter à son compagnon d’armes, mais pas de quoi développer davantage.

« Toi, par contre, tu as l’air un peu mal en point. Qu’est-ce qui t’est arrivé ? Un accident de forge ? Ou bien des blessures de guerre ? »

En effet, le forgeron arborera de trop nombreuses brûlures et cicatrices diverses et variées pour que Eden Séléné Brunehilde prenne cela pour un cas habituel. Pourtant, elle sera prête à accepter une définition assez large des habitudes de Dul’aag sur ce plan. »


___________________________________________________

Crédit avatar : Robyn Lourie

L'Élue de la prophétie, d'accord, mais quelle est donc cette étrange prophétie ?
Base offensive / chaîne : 4
Intègre : 1 || Pilier : 4 || Haltérophilie : 2 || Résistance : 2
Art martial (arme secondaire : mains nues) : 1 || Charge de la vachette : 1 || Rage berserk : 1
Revenir en haut
Dul'aag
Corned beef


Inscrit le: 10 Mar 2013
Messages: 32

 Message  Posté le: Mer 5 Oct 2016, 16:19    Sujet du message: Jeunes femmes cherchent coffre-fort pour vie commune Répondre en citant

Un temps. Le convalescent parut tout à coup porté ses blessures avec une aisance et une désinvolture retrouvé.

« Oh, ça ? J'ai tenu la base de recherche contre des anges et une harde de centaures. », dit-il avec un regard entendu. Les Centaures, on sait ce que c'est. Des lasagnes en sursit.

« Tu l'as tenue... Dans ta main ? »

Lasagnes à préparé et surgelé. Avec quelques compétences de cuisine c'était faisable. Il n'en avait pas.
*mais de quoi on parle là ?*
La conversation prenait un cours où l'incompréhension tenait place. Le choc des cultures entre leurs deux peuples semblait bien présent. Il préféra resté un peu évasif pour ne pas la froissé, bien qu'il ne comprenne pas ce qu'elle ne comprenait pas…

« Métaphoriquement oui. »

« Impressionnant... »
Puis, après un léger doute :
« Mais pourquoi les Centaures ont attaqué la base ? Ils étaient alliés aux Anges ? »

« Je ne sais pas. Je n'ai aucune confiance en eux. Ils ont laissé les humains tranquilles. Peut être qu'ils venaient pour... »
Le forgeron laissa sa phrase en suspens et haussa les épaules. Pour lui, pour les anges, pour finir le travail. Peu importait. S'ils l'avaient trouvé, il n'aurait pas fais long feu. Inutile de s'apesantir là dessus.

« Je vois : pour se baigner dans le sang des blessés, comme toujours. »

« Comme toujours ? Tu as déjà vu ça arriver ? »

Curieux, la remarque d'Eden semblait avoir émoustillé son intérêt. Voilà des années qu'il n'avait pas débattu sur les combats et fait de guerre contre les centaures, et peut être que la Minotaure avait des histoires à raconté. Le sourire sauvage qu'elle fit confirmait quelques unes de ses suppositions.

« Les morts baignent toujours dans leur sang.
À propos, que voulais-tu me proposer à boire ? »

« De l'alcool d'humain. Goûte si tu veux. »

Il lui tendis sa chope de combat qu'elle saisit et en but tout le contenu. *Sacré décente.* Elle poussa un soupir satisfait.

« Ça se laisse boire, oui. Tu en as encore ? »

« Oh, juste un tonneau. C'est que... je n'attendais pas d'invités aujourd'hui. Mais je peux toujours en chercher un ou deux autres. »

« Quoi, tu veux chercher d'autres invités ? »

« Euh... »
De nouveau un silence gêner. Dul'aag n'avait pas l'air de bien comprendre. Il servit une chope à Eden et alla s'en choper une autre dans son foutoir. Sur le ton de la conversation il essaya de réparé les pots cassés.
« Et autrement, tu passais ici par hasard ou... ? »

« Non, pas exactement. Je me suis laissée dire que tu pourrais me rendre un service. Tu veux bien ? »

L'assurance que Dul'aag repartit en fumé. Comment résister à la mignonette papillonnant des cils en lui demandant son aide ? Peut être en se souvenant du nombre de « menu » service qu'il avait dut passé avec la population Clavinienne. Mais c'était Eden, il pourrait certainement s'entendre contre service rendus.

« Ah euh... oui bien sûr enfin ça dépend. Je suis un Minotaure plein de ressources c'est vrai. »

« Tu connaîtrais un bon forgeron ? »

Vraiment ? L'environnement et l'étal dans lequel vivait le minotaure ne suffisait pas à la mettre sur la voie ? Si bien sûr que si, mais Dul'aag ne réfléchit pas et l'affirma un peu trop fortement pour ne pas se montré vexé.

« Je SUIS un bon forgeron. »

Tout à coup son œil s'agita dans son orbite, jaugeant Eden avec l'air de réfléchir. Son regard l'analysant de haut en bas s'arrêtait néanmoins avec insistance sur la proéminente hache de sa congénère. Une nouvelle commande peut être. Ou encore une armure. Il pouvait certainement faire quelque chose pour elle après tout. Même de nombreuses choses.

___________________________________________________

membre du M.E.U.H.
Mouvement Exécrable Utilisant des Humains.
Couleur d'expression [color=#FF6633]

Forgeron: Artisan (+4) - outils et fignolage (+2) - matériaux et approvisionnement (+4)
Qualité: Tir au canon (+4) habilité à recharger (+3) Précision (+1)
Minotaure:
Haltérophilie (+3) / Résistance (+3) / Pilier (+4) /Intègre (+1)
Revenir en haut
Eden Séléné Brunehilde
Savonnette de sports divers


Inscrit le: 06 Mar 2013
Messages: 52
Espèce: Minotaures

 Message  Posté le: Dim 9 Oct 2016, 19:23    Sujet du message: Jeunes femmes cherchent coffre-fort pour vie commune Répondre en citant

« Le canonnier reconnaîtra toutefois sans peine que ses blessures ne seront autres que des effets secondaires de la bataille menée à l’extérieur de la ville contre des Anges et des Centaures.

Eden Séléné Brunehilde profitera de la discussion pour se montrer relativement agréable et intéressée, sachant pertinemment qu’elle aura un achat à négocier par la suite : cette approche lui semblera pas moins bonne qu’une autre pour entamer les hostilités.

Après avoir très vaguement discuté, elle en viendra tout de même à l’objet de sa visite, lui demandant où trouver un bon forgeron… La réaction du Minotaure roux sera exactement celle espérée, celui-ci se désignant alors avec fierté, apparemment vexé de comprendre ce qu’elle verra (ou plutôt ce qu’elle ne verra pas) en lui. En principe, il sera alors dans le bon état d’esprit pour vouloir prouver sa valeur auprès de la belle. »


~~~~


« Ah ben en plus, elle essaie de manipuler son ami pour marchander. C’est vraiment une attitude déplorable ! »

« Je dirais plutôt qu’elle cherche à mettre toutes les chances de son côté. Après tout, elle n’a jamais prétendu être une amie au sens où on l’entend généralement, alors autant qu’elle se garde ses priorités dans le bon ordre. »

« Possible, mais quitte à vivre en société, je ne suis pas certaine que ce serait vraiment une erreur de garder ses relations assez haut dans ce classement… On sous-estime parfois ce que les autres peuvent nous apporter spontanément… »

« Et bien dans ce cas, c’est logique qu’elle n’y prenne pas tellement plus garde, vu que c’est toujours sous-estimé. Elle se dit probablement qu’il vaut mieux tabler sur des valeurs plus sures et que ça n’empêchera pas forcément les autres de lui apporter quelque chose… »

« Pas complètement faux, mais s’agissant d’une connaissance, ce serait sans doute plus efficace d’être plus honnête dans sa démarche. »

« Autant rêver, alors : s’il y a une chose sur laquelle on a l’air d’être d’accord, c’est qu’elle n’a rien d’honnête ! »

Dans le silence qui suivit, Esbareich se sentit parfaitement satisfait. Il venait de conclure cet échange en gagnant un point contre Soumaintrain. Bibeleskaes n’ajouta rien, mais il paraissait évident qu’elle n’en pensait pas moins. Après un temps, le vieux prêtre reprit donc tout naturellement sa lecture…

~~~~


« La Minette semblera s’étonner de l’affirmation si péremptoire de celui qu’elle sera pourtant venu trouver précisément pour ses talents d’artisan :

« Ah bon ? »

Attrapant la balle en or dans sa main, elle l’exhibera devant son compagnon, comme un défi :

« Tu aurais une idée pour mettre ça en valeur de manière intéressante ? »

Et, doucement, mentionnant la chose comme une simple option, une éventualité à voir en passant :

« Et tant que tu y seras, tu saurais fabriquer un coffre-fort ? »

Dul'aag louchera alors sur la balle brillante de métal mou et fera mine de la saisir entre ses doigts. Il devra bien sûr s’y prendre à plusieurs reprises pour que la belle accepte enfin de lâcher l’or et le laisser l’examiner. Après un temps d’observation, il prendra enfin la peine de répondre :

« Oui, je devrais pouvoir faire ça. Mais... tu préférerais pas un métal plus solide ? J'en ai si tu veux... »

Il ne réagira donc pas directement sur l’idée du coffre, préférant traiter les demandes de la guerrière dans l’ordre. Celle-ci s’expliquera sur le choix du matériau, néanmoins étonnée par le peu de cas que le forgeron en fera…

« Celui-là est un trophée. Et puis, ça en jette quand même, non ? »

« Ah, donc il faudrait que tout le monde puisse le voir ! Oui, je pense que je pourrais te faire quelque chose avec ça. »

Il se déplacera un peu dans la forge, gardant toujours la balle dans sa main malgré le regard méfiant de la mercenaire.

« Au départ, je croyais que tu voulais le mettre sur ton coffre. »

« Non, je pensais plutôt à un ornement personnel.
Le coffre, c'est juste une autre babiole en passant. »


Une tentative désespérée de faire passer l’idée que sa véritable commande ne devra normalement pas coûter trop cher, mais le marchand ne mordra bien évidemment pas à l’hameçon.

« Ah ça, tout dépendra de ce que tu voudras comme coffre. Les humains se contentent de peu, mais peut-être qu'un jouet aussi fragile ne te conviendrait pas. Il devrait pouvoir résister à quoi ton coffre ? Un coup de hache ? Une charge de Centaure ? Un éperonnage marin ? En ce moment, je travaille pour avoir des métaux qui résisteraient à la lave... »

Une question somme toute légitime, mais à laquelle la Mifloue n’aura jamais réfléchi jusque là, n’imaginant qu’un coffre inviolable pour ses besoins… Sans avoir une idée bien précise de ce que cela pourra signifier…

« C'est simple : personne d'autre que moi ne doit pouvoir l'ouvrir. »

« Oh. »

Dul’aag réfléchira, cherchant apparemment à évaluer les différents aspects sous-jacents d’une telle demande.

« Ça prendra un peu de temps, alors. Ce sont les humains qui font les serrures. Mais pourquoi as-tu besoin de protéger quelque chose ? Tu ne peux pas le garder sur toi ? »

« Non, c'est un peu encombrant, sinon. Et je ne peux pas non plus le surveiller en permanence.
Et attention »
, ajoutera-t-elle en repensant à l’histoire de la banque et aux déductions de Vaya, « quand je dis que personne d'autre ne peut l'ouvrir, je veux vraiment dire personne, pas même en cas d'attaque ennemie... »

« Hum. C'est ça ? », demandera le forgeron en désignant le baluchon de sa cliente.

« Hein ? Non, pas du tout : ça, c'est juste que j'ai envisagé que tu étais aussi un commerçant, donc que tu en faisais un gagne-pain... »

Après une hésitation et un soupir fort découragé, elle finira par se résoudre à préciser un peu plus explicitement :

« Bon, en clair, j'ai de quoi te payer s'il le faut, quoi... »

Il n’y aura pas besoin de très bien connaître la Minette avide pour comprendre que ça lui arrachera la gueule de l’avouer : aussi invraisemblable que cela puisse être, elle sera pourtant prête à dépenser des sous pour obtenir sa commande. »


___________________________________________________

Crédit avatar : Robyn Lourie

L'Élue de la prophétie, d'accord, mais quelle est donc cette étrange prophétie ?
Base offensive / chaîne : 4
Intègre : 1 || Pilier : 4 || Haltérophilie : 2 || Résistance : 2
Art martial (arme secondaire : mains nues) : 1 || Charge de la vachette : 1 || Rage berserk : 1
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






 Message  Posté le: Aujourd’hui à 18:42    Sujet du message: Jeunes femmes cherchent coffre-fort pour vie commune

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Quartier Marchand -> Commerces -> La Corne de Fer
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com