Une proposition férégineuse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Ville Haute -> Constructions bourgeoises -> Villa d’Elpale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dul'aag
Corned beef


Inscrit le: 10 Mar 2013
Messages: 32

 Message  Posté le: Mar 9 Mai 2017, 12:18    Sujet du message: Une proposition férégineuse Répondre en citant

Une queue de pie à carreau, un jabot en dentelle imposant, un gilet par dessus une chemise, une tresse nouant l’arrière du crâne terminé par un nœud bleu marine. Les sabots graissés et luisant sous plombant un long pantalon rouge de velours côtelé.
Un minotaure portant un masque de métal rutilant aux lumières des chandeliers piétinait sur le marbre dans des bruits distinct de « paclop » « paclop ».

[...]

Trois jours plus tôt :


Au minotaure Dul'aag, 25 rue des écrins, Corne de fer.
Je suis très intéressé par votre travail. Il faut absolument que nous nous rencontrions ! Retrouvez moi à la Villa D'Elpale samedi prochain. Vous trouverez tout ce qu'il vous faudra dans la boîte et Lucie se chargera du reste. J'espère que mon petit cadeau vous convaincra.
Dante


Cette lettre, c'était ce que Dul'aag avait trouvé un beau matin au milieu de la Corne de fer, maintenu par un morceau de métal sur une grosse valise ronde. Et comme Dul'aag ne savait pas lire, et qu'il se doutait bien que c'était similaire à un de ces drôles de « contrats » dont Jazz avait fait l'étalage le premier jours où il l'avait rencontré, il ouvrit la valise avec la plus grande suspicion pour y découvrir un ensemble de vêtement curieusement à sa taille. Ce qui était encore plus curieux, c'était le morceau de métal qui avait empêché le « contrat de Jazz » de s'envoler.
Et ça, c'était un langage que le forgeron comprenait. A l'odeur, au poids et à sa résistance entre ses dents, c'était bien là l'échantillon de fer le plus pur qu'il ait eut à tenir entre ses mains.

Trois jours plus tard il consentit tout les caprices de la messagère dite Lucie pour élucidé ce mystère.

[…]

Dante Hartford. Très jeune bourgeois ambitieux. Ressemblant à n'importe quel autre Humain de la salle hormis une touffe de poil blondinet au lieu du brun général en haut de la gueule. Du moins c'était l'impression que Dul'aag eut lorsque il lui malaxa la main.
Le forgeron était plutôt fier d'avoir compris les rites des Humains pour se témoigner du respect. Tendre la pogne, faire une grimace pittoresque, se massé vigoureusement la main. Hors, Dul'aag n'avait absolument aucun respect pour un humain qui lui avait engoncé dans d'aussi étranges atours et fait monté la colline escarpé pour venir se perdre loin de sa forge.
Mais manifestement, c'était lui, Dante, qui lui montrait son admiration, et il ne put rien faire d'autre que d'accepter ce témoignage. Il n'avait pas accepté tout ces sacrifices pour se montré grincheux.

-Monsieur Aag !
-Dul'aag.
-Monsieur Dul'aag ! -Dul'aag Je suis très heureux de vous voir ici en chair et en os ! J'ai entendus grand bien de vous.

Le minotaure sortit le morceau de métal en exprimant facialement son interrogation, ce qui passa totalement inaperçu aux yeux de Dante.

-Oh ! Je vois que vous allez vite en besogne. C'est formidable ! Nous allons rapidement nous entendre. J'ai appris vos exploits au centre de recherche. Nous avons de la chance de vous avoir vous savez ? Et pas seulement pour botter des culs si je puis me permettre. D'après quelques témoignages, votre bouclier a réfléchit purement la lumière des anges et vos échantillons minéraux étaient simplement remarquable pour quelqu'un d'aussi limité que vous.

L'adolescent fut soudain soulevé de terre pour apercevoir un œil bovin ayant perdu toute placidité. Les conversations autours de ce petit duo diminua pour observé avec un certain intérêt la confrontation d'un minotaure embourgeoisé soulevant par le cou un jeune humain de Clavinia.

-Pardon ?

-Non attendez ! Je voulais dire 'limité' pour vos approvisionnements ! Vos livraisons ! Tout les problèmes d'extractions, le métal quoi !

Dante avait changé de couleur. On aurait dit que les 80 centimètres au dessus du sol lui avait retiré tout le sang du visage et lui avait activé une certaine fébrilité du doigt en direction du minerais que tenait encore Dul'aag. Le minotaure le reposa au sol et les badauds se désintéressèrent du duo, un brin déçut. Pas de sang. Pas d'intérêts. Le jeune bourgeois tenta de reprendre contenance en rajustant son gilet bariolé avec un rire de plaisanterie sonnant tout à fait faux.

-Pfiou vous faites pas rigoler vous Haha. Hahaha. Ha...
-Pardon.
-Y a pas de mal. dit-il en se massant la gorge Après tout c'est moi qui vous ait demandé de venir ici.
-Écourtez.
-Oh oui pardon. Hé bien je m'essaye moi même à la forge depuis quelques temps. La chimie et les mathématiques ça va un moment vous voyez...

absolument pas.

...le problème c'est que j'ai finis par atteindre mes limites tout seul. Il me faut un maître. Et vous êtes le candidat idéal ! Nous pourrions faire de grandes choses ! En échange, je vous fournirais les meilleurs métaux que je puisse me procuré. J'ai un petit fond de commerce là dedans et je vous assure que le coup en vaux la chandelle.

-Et pourquoi vous êtes pas venus vous même ?
-A vrai dire… Je n'ai pas vraiment le droit de sortir de la ville Haute. Ma famille désapprouve mes petites... expériences. Pour être franc je n'ai même pas le droit de parler aux humanoïde. Les Hartford sont un peu… disons… spécistes ? Casanier, paranoïaque et qui ont le vent en poupe, ce qui n'arrange pas la paranoïa et l'isolement. C'est le naga qui se mord la queue.
-Et comment comptez venir si vous pouvez pas descendre ?
-Hé bien, je pensais que vous pourriez vous déplacer et abandonner vos ruines, après tout je vous/
-Non.
-Oh ! Mais si cela vous dérange je peut vous payer pour venir vous savez ?
-L'argent pas intérêts pour moi. Je vais pas venir si Minotaure pas les bienvenus. Je propose vous faire venir métaux, et venir quand vous voulez avec métaux mais discret. Apprentis de Dul'aag aux conditions de Dul'aag. Ou débrouillez vous.

C'était une méthode peu orthodoxe il fallait bien l'avouer. Après la surprise passé, la contrariété effacé, Dante fit mine de réfléchir à l'idée. Les chargements de métaux pouvaient tout à fait être acheminés depuis ses stocks. Il pouvait tout autant prétendre investir dans le commerce, ce qui était concevable pour sa famille. Il ne fallait simplement pas être reconnus à la corne de fer. L'enthousiasme réapparut de façon fulgurante sur le visage de l'humain.

-Une double vie trépidante ! Apprentis dites vous ? Hé bien apprentis alors ! C'est tout à fait convenable Monsieur Dul'aag. Ou devrais-je dire maître ?
-Dul'aag. Alors d'accord.

Le Minotaure sortie de son veston la lettre d'invitation que Dante lui avait envoyé, et effectua le ''contrat de Jazz'' selon les rites humains et Minotaures. Il troua de sa corne de fer le billet, le tendis à un Dante circonspect qui fut saisit de tournis après que la bête velus lui ait donné un coup de tête sans crié gare avec son masque de métal.

-Le Pacte est juste. Demain, les métaux. Vous peut être.
-Haouile ! Euh... Très bien. D'accord. Ouais on verra Monsieur le Minotaure. Je ne connais pas vraiment vos coutumes, mais vous pourriez prévenir...

Dul'aag leva un sourcil. Ce qui ne se vit pas. Encore. Peut d'autres espèces devaient remarqué ses attitudes. Lui par contre avait appris à déchiffré celle des humains, et il ne comprenait pas pourquoi Dante semblait tout à coup renfrogné quand à la méthode qu'il avait pratiqué avec Jazz.

-Quoi qu'il en soit je vous laisse profiter de la soirée. J'ai beau porté un simili anonymat, je me fais un peu remarqué avec vous. Je respecterais ma parole autant que la votre. Je suis content que vous soyez venus. Nous formerons une bonne équipe vous allez voir. Clavinia n'aura jamais vus meilleurs artisans ! Amusez vous bien Monsieur Aag.
-Dul'aag…

L'humain fit une pirouette comique pour le salué et s'éloigna en se frottant le front. Le rouquin laineux nota dans un coin de sa caboche que les humains de la ville haute avaient peut être d'autres coutumes encore. Quoi qu'il en était, il allait devoir supporter un humain dans sa forge. Mais c'était en échange des métaux de grande qualité, et ça c'était une bonne chose. Une très bonne chose. Il pourrait délégué les commandes spécifiques inutile à ce Dante Hartford pendant qu'il se concentrerait sur des choses vraiment importantes. Comme les nouveaux alliages des canons, des épées, des haches ou des lances. Augmenter l'armurerie, les boucliers et les boulets de canon. Tant de choses à faire dans les flammes d'une forge. Mais en attendant, il fallait savoir s'amuser.

Le minotaure s'approcha d'un meuble où était étalé des friandises et autres breuvages pour s'empiffrer tout son saoul. Le retour à la Corne de Fer allait être titubante...

___________________________________________________

membre du M.E.U.H.
Mouvement Exécrable Utilisant des Humains.
Couleur d'expression [color=#FF6633]

Forgeron: Artisan (+4) - outils et fignolage (+2) - matériaux et approvisionnement (+4)
Qualité: Tir au canon (+4) habilité à recharger (+3) Précision (+1)
Minotaure:
Haltérophilie (+3) / Résistance (+3) / Pilier (+4) /Intègre (+1)
Revenir en haut
Publicité






 Message  Posté le: Mar 9 Mai 2017, 12:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Ville Haute -> Constructions bourgeoises -> Villa d’Elpale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com